Le Point Vétérinaire n° 422 du 01/10/2021

URGENCES

Dossier

Adrianna Speroni*, Maxime Cambournac**


*Service d’urgences et soins intensifs
Centre hospitalier vétérinaire Frégis
43, avenue Aristide Briand
94110 Arcueil
**(dipl. ECVECC)

La prise en charge de l’animal polytraumatisé doit être systématisée afin d’être efficace. L’évaluation clinique et la stabilisation sont entreprises de façon concomitante, en suivant le même ordre de priorité.

Résumé

L’admission de l’animal polytraumatisé suit une procédure qui doit être standardisée. Elle passe dans les premières minutes par une évaluation des grandes fonctions vitales (respiratoire, cardiovasculaire et nerveuse). Les premiers soins sont entrepris quasi simultanément à l’examen clinique avec, lorsque c’est nécessaire, la mise en place d’une oxygénothérapie en priorité, puis la gestion du choc hémorragique et de la douleur et l’administration d’un antifibrinolytique. Une fois ces premières étapes effectuées, un second examen est nécessaire afin de dresser le bilan provisoire des lésions musculosquelettiques et cutanées, puis de les traiter sommairement, afin d’améliorer le pronostic.

Summary

ADMISSION OF THE MULTIPLE TRAUMA ANIMAL

A standardized procedure must be followed after admission of an animal with multiple injuries due to trauma. The major vital functions (respiratory, cardiovascular and nervous) are assessed in the first few minutes. First aid is initiated almost simultaneously with the clinical examination with, when necessary, implementation of oxygen therapy as a priority, followed by the management of haemorrhagic shock and pain and the administration of an anti-fibrinolytic. A second examination is subsequently necessary to establish a provisional assessment and provide initial treatment of musculoskeletal and skin injuries in order to improve lesion prognosis.

Key words

POLYTRAUMA, HEMORRHAGIC SHOCK, BLOOD PRESSURE, LACTATEMIA, ANTIFIBRINOLYTIC
Un animal polytraumatisé est celui qui présente plusieurs lésions, dont une au moins peut mettre en danger une fonction vitale. Sa prise en charge est complexe, notamment parce que les situations sont extrêmement variées. Chez le chien, ce sont en majorité des traumatismes pénétrants (morsures principalement), contrairement au chat, une espèce chez laquelle les traumatismes fermés prédominent (accidents de la voie publique, défenestrations) [9]. Le risque vital associé à ces traumatismes et leur diversité justifient une prise en charge protocolisée, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr