Le Point Vétérinaire n° 422 du 01/10/2021

URGENCES

Dossier

Adrianna Speroni*, Maxime Cambournac**


*Service d’urgences et soins intensifs
Centre hospitalier vétérinaire Frégis
43, avenue Aristide Briand
94110 Arcueil
**(dipl. ECVECC)

Les examens d’imagerie rapide sont réalisés au chevet de l’animal et souvent au moment de l’évaluation clinique et de la phase de stabilisation. Ils mettent en évidence précocement des épanchements et des lésions pulmonaires.

Résumé

La réalisation d’examens complémentaires d’imagerie chez l’animal polytraumatisé est souvent indispensable afin de préciser le diagnostic. Les échographies ciblées (AFast pour l’abdomen et TFast pour le thorax) sont les premiers examens mis en oeuvre, souvent simultanément avec la stabilisation initiale. Ces échographies rapides offrent plusieurs vues standards qui permettent de détecter précocement la présence d’un épanchement abdominal ou pleural et de lésions pulmonaires. Une fois l’animal stabilisé, la radiographie et les techniques d’imagerie en coupe complètent le bilan lésionnel afin d’orienter le traitement et de guider une éventuelle intervention chirurgicale.

Summary

EMERGENCY COMPLEMENTARY MEDICAL IMAGING EXAMINATIONS IN THE MULTIPLE TRAUMA ANIMAL

Complementary medical imaging examinations are often indispensable in order to clarify the diagnosis in the animal with multiple injuries due to trauma. Targeted ultrasound examinations, AFAST for the abdomen and TFAST for the thorax, are the first examinations performed, often simultaneously with initial stabilisation. Early detection of abdominal or pleural eff usion as well as pulmonary lesions are possible using these rapid ultrasound examinations of several standard views. Once the animal is stabilised, a more complete lesion assessment to be made using radiography and cross-sectional imaging techniques in order to orientate treatment and guide any surgical intervention.

Key words

POLYTRAUMA, FRACTURE, WOUND, HEAD TRAUMAS, HAEMORRHAGE
Bien qu’indispensable, l’examen clinique ne permet pas à lui seul d’explorer les lésions internes chez un animal polytraumatisé. Les examens d’imagerie prennent alors toute leur place, en particulier les échographies ciblées au chevet de l’animal. L’objectif du vétérinaire est de confirmer les suspicions cliniques et parfois de détecter d’éventuelles lésions avant même qu’elles entraînent des répercussions délétères, afin de les prendre en charge le plus tôt possible. Lorsque l’animal est stabilisé, d’autres examens d’imagerie viennent compléter la démarche diagnostique afin ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr