Le Point Vétérinaire n° 422 du 01/10/2021

Fiche pratique

Amandine Emond*, Gwenola Touzot-Jourde**


*Unité de chirurgie-anesthésie
Oniris
101, route de Gachet
44300 Nantes

Mettre en pratique les recommandations d’utilisation de l’appareil d’anesthésie volatile permet de minimiser la consommation d’isoflurane tout en limitant la pollution de l’environnement de travail.

L’utilisation de bonnes pratiques en anesthésie commence par l’entretien et la vérification du bon fonctionnement du plateau technique. Cette étape est particulièrement importante lors de la réalisation d’une anesthésie volatile. La vérification de l’étanchéité du circuit respiratoire et de l’état de fonctionnement de ses composants (valves unidirectionnelles, valve de tropplein, système d’évacuation) permet d’optimiser la sécurité de la procédure pour l’opérateur, mais aussi pour l’animal anesthésié [1, 2]. PRÉPARATION DE L’APPAREIL D’ANESTHÉSIE AVANT SON UTILISATION • Placer l’appareil d’anesthésie dans une pièce bien ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr