Le Point Vétérinaire n° 421 du 01/09/2021

La consultation comportementale en 10 étapes

Claire Diederich*, Caroline Gilbert**


*(dipl. ECAWBM science, ethics and law)
**Département de médecine vétérinaire (Urvi-Narilis)
Faculté des sciences de l’université de Namur
61, rue de Bruxelles
B-5000 Namur (Belgique)
***(dipl. ECAWBM science, ethics and law)
****ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort

L’agression est une modalité importante de régulation des proximités et des distances entre des protagonistes. C’est notamment le cas lors de certaines interactions où le chien émet des signaux destinés à maintenir l’humain à distance. Ces signaux, souvent ignorés, prédisposent à la morsure.

Actuellement, le nombre d’animaux de compagnie en France est estimé à plus de 75 millions, dont près de 8 millions de chiens(1). Les relations entre l’humain et le chien sont le plus souvent positives, bien que la littérature fasse état de comportements problématiques qui nécessitent une consultation chez le vétérinaire [19, 26, 28]. Parmi ces comportements problématiques, les morsures de chiens sont préjudiciables à la durabilité de leur relation avec l’humain, et conduisent à des abandons ou à des euthanasies ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr