Le Point Vétérinaire n° 421 du 01/09/2021

UROLOGIE CANINE ET FÉLINE

Article de synthèse

Tarek Bouzouraa

(dipl. EcvimCA internal medicine)
Unité de médecine interne
Clinique Armonia
37, rue Serge Mauroit
38090 Villefontaine

Les facteurs qui favorisent les infections du tractus urinaire sont d’ordre anatomique, métabolique, fonctionnel, ou encore iatrogène. Les connaître et les rechercher est déterminant pour traiter ces infections.

Résumé

Chez les carnivores domestiques, les infections du tractus urinaire sont parfois favorisées par certains facteurs. Plusieurs catégories de facteurs sont répertoriées. D’une part, des éléments prédisposants liés à l’hôte peuvent être envisagés (femelles, trouble métabolique ou endocrinien, néphropathie, urolithiase, malformation du tractus urinaire, tumeur vésicale, affections génitales, sondage ou chirurgie des voies urinaires, incontinence d’origine neurologique). D’autre part, la virulence du germe en cause peut favoriser le développement d’une cystite emphysémateuse ou incrustée.

Summary

GENERAL CONDITIONS THAT INCREASE SUSCEPTIBILITY TO URINARY TRACT INFECTIONS

Certain factors may increase an individual’s susceptibility to urinary tract infections in dogs and cats. Several categories of factors have been identified. Host-related predisposing factors should be considered such as the individual is female, metabolic or endocrine disorders, nephropathy, urolithiasis, malformation of the urinary tract, bladder tumour, genital disorders, urinary tract catheterisation or surgery, and neurological incontinence. The virulence of the causative microorganism may favour the development of emphysematous or encrusted cystitis. The management of many cases of urinary tract infections in dogs and cats depends on knowledge of the factors that favour the development of urinary tract infections and assessment of the animal for predisposing factors.

Key words

URINARY TRACT INFECTION, NEPHROPATHY, HYPERCORTICISM, UROLITHIASIS, DIABETES MELLITUS
Comme en médecine humaine, de nombreux facteurs pathologiques sont associés à la survenue d’une infection du tractus urinaire chez les animaux de compagnie. Il n’est en outre pas rare, chez les individus âgés, de découvrir plusieurs comorbidités favorisantes. Parmi les facteurs de risque, il convient en particulier de rechercher la présence d’anomalies du tractus urinaire ou génital, ainsi que d’une affection hormonale. De plus, la virulence de certaines espèces bactériennes est à prendre en compte lors de la survenue de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr