Le Point Vétérinaire n° 419 du 01/07/2021

CHIRURGIE THORACIQUE

Article de synthèse

Sylvain Moggia*, Delphine Dullin**


*Le Point Vétérinaire
11-15, quai de Dion-Bouton
92800 Puteaux
sylvainmoggiapv@gmail.com

Tout geste chirurgical, surtout invasif comme une thoracotomie, doit être précédé d’une phase médicale de diagnostic et de préparation. Il s’agit de l’étape sine qua non d’une réparation optimale.

Résumé

La torsion de lobe pulmonaire est une affection rare à forte prédisposition raciale, notamment chez le carlin. Elle peut être primaire (spontanée) ou secondaire à une autre atteinte intrathoracique. Le diagnostic repose sur l’imagerie médicale. En règle générale, la radiographie permet d’aboutir à une forte suspicion. Dans les cas plus complexes, et pour affiner la préparation chirurgicale, le scanner reste l’examen de choix. La prise en charge est d’abord médicale pour stabiliser l’animal, puis chirurgicale (lobectomie du lobe atteint). Un abord costal, lorsqu’il est possible, permet un rétablissement plus rapide. Le pronostic associé à cette atteinte est excellent dans la majorité des cas.

Summary

LUNG LOBE TORSION IN DOGS: PRE-OPERATIVE MANAGEMENT

Lung lobe torsion is a rare condition with a strong racial predisposition, particularly in Pugs. The condition may be primary (spontaneous) or occur secondarily to other intrathoracic disorders. The diagnosis is based on medical imaging. Radiography may be enough in most cases but CT scanning remains the best option for more complex cases, and to prepare the surgical intervention. The treatment plan consists in medical stabilisation prior to lobectomy of the affected lung lobe. A more rapid recovery is achieved using a costal approach, when possible. The prognosis associated with this condition is excellent in the majority of cases.

Key words

LUNG LOBE TORSION, PUG, PULMONARY LOBECTOMY, RADIOGRAPHY, SCANNER, DOG
La torsion de lobe pulmonaire a longtemps été décrite comme une affection des races de grande taille, au pronostic sombre. Les dernières publications rapportent au contraire une surreprésentation du carlin pour lequel le pronostic est excellent après une prise en charge rapide incluant une stabilisation médicale suivie d’une lobectomie (photo 1).ANAMNÈSE 1. Épidémiologie La torsion de lobe pulmonaire est une affection rare chez le chien et rarissime chez le chat [11]. Les individus de grand gabarit à thorax profond, comme le lévrier afghan, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr