Le Point Vétérinaire n° 419 du 01/07/2021

Dossier

L’arrivée de l’été et des jours chauds est particulièrement propice à la dispersion des épillets qui, avec le retour à la sécheresse estivale, se détachent de la plante pour essaimer. Ceux-ci peuvent alors pénétrer dans l’organisme des animaux par différentes portes d’entrée et induire des signes cliniques protéiformes selon leur site de migration et les lésions provoquées. Ce dossier présente plus particulièrement le cas des épillets inhalés qui peuvent migrer le long de l’arbre respiratoire jusqu’à perforer les poumons et atteindre ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr