Le Point Vétérinaire n° 418 du 01/06/2021

UROLOGIE

Étude

Clémence Bellini*, Bérangère Ravary-Plumioën**


*SCP Sellier-Pasdeloup-Lallet-Le Grou
Le Minerai d’Anglures
61300 Saint Sulpice-sur-Risle
**ENV d’Alfort
Chuv animaux de production
UP pathologie des animaux
de production
94700 Maisons-Alfort

Le recours à des examens complémentaires lors de suspicion d’une affection urinaire chez les bovins est utile pour établir un diagnostic précis, avant la mise en œuvre d’un plan thérapeutique adapté.

Résumé

Les affections de l’appareil urinaire des bovins sont variées, aussi bien en termes d’étiologie que de signes cliniques ou d’anomalies paracliniques qu’elles provoquent. Une étude rétrospective, réalisée à partir de 31 dossiers cliniques de bovins hospitalisés à l’École nationale vétérinaire d’Alfort, révèle le sous-diagnostic de ces affections par les vétérinaires et permet d’illustrer l’apport des examens complémentaires dans le diagnostic des affections urinaires bovines. Une affection du système urinaire n’a été suspectée que chez 29 % des bovins avant leur arrivée à l’ENVA, alors qu’un tel diagnostic a été établi chez 87 % de ces animaux après la réalisation de l’examen clinique complété d’une analyse d’urine et/ou d’une analyse biochimique des paramètres rénaux. Cependant, l’échographie semble l’examen le plus adapté à l’exploration du système urinaire. L’examen des reins et/ou de la vessie a permis de mettre en évidence une anomalie chez 78 % des bovins soumis à une échographie d’au moins un des organes de l’appareil urinaire. L’échographie s’est révélée être un examen très sensible et spécifique pour le diagnostic des pyélonéphrites, et très sensible mais peu spécifique pour celui des cystites. En revanche, le diagnostic de néphrite semble difficile, même avec la réalisation d’examens complémentaires.

Summary

COMPLEMENTARY INVESTIGATIONS IN BOVINE URINARY TRACT DISEASES

Bovine urinary tract diseases are various by their etiologies, the clinical signs and the haematological and ultrasonographic findings in affected animals. A retrospective studied based on 31 files analysed at the National Veterinary School of Alfort reveales what the veterinary can expect from further examinations in order to diagnose a bovine urinary tract disease. Only 29 % of cattle were suspected of an urinary tract disease before they arrived at the veterinary school whereas 87 % of cattle where suspected for those diseases after urinalysis and biochemical analysis. However, ultrasonography seems to be the best complementary investigations when an urinary tract disease is suspected. Examination of kidneys and/or bladder revealed an abnormality in 78 % of the cattle having had an ultrasound of at least one of the organs of the urinary tract. Indeed, ultrasonography presents an excellent sensitivity and a very good specificity for the diagnosis of pyelonephritis. For the cystitis, there is an excellent sensitivity but a lower specificity. Nonetheless, the diagnosis of nephritis is difficult even with the use of complementary investigations such as ultrasonography.

Key words

URINARY TRACT DISEASES, COMPLEMENTARY INVESTIGATIONS, CYSTITIS, NEPHRITIS, PYELONEPHRITIS, ULTRASOUND
Chez les bovins, les affections du système urinaire sont nombreuses et variées et peuvent atteindre l’étage rénal ou vésical. Elles sont le plus souvent de nature infectieuse (cystite, pyélonéphrite), mais peuvent aussi être d’origine inflammatoire ou congénitale. Les signes cliniques sont souvent frustes, peu spécifiques et tardifs [17]. Le diagnostic de ces affections n’est donc pas toujours aisé pour les vétérinaires. Toutefois, dans un contexte économique d’élevage, elles sont à l’origine de pertes financières non négligeables, car elles entraînent souvent ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr