Le Point Vétérinaire n° 417 du 01/05/2021

CHIRURGIE

Reconstruction cutanée

Mélissa Pottier*, Kévin Minier**


*Oncovet
Avenue Paul Langevin
59650 Villeneuve d’Ascq
**(dipl. ECVS)

La fermeture de certaines plaies étendues est un défien médecine vétérinaire. Le lambeau épigastrique caudal superficiel, choisi dans notre cas pour sa robustesse et sa tolérance à la rotation, a permis une bonne cicatrisation cutanée.

Un labrador, âgé de 7 ans, est référé par son vétérinaire traitant pour la prise en charge d’une plaie à la suite de l’exérèse incomplète d’un sarcome de bas grade centré sur la pointe de la fesse droite. La plaie opératoire présente une déhiscence importante avec une inflammation marquée, une ulcération, ainsi qu’une fibrose cicatricielle associée à une rétraction cutanée secondaire (photo 1). TRAITEMENT Un examen de scanner préopératoire est réalisé afin d’évaluer l’infiltration locale et de définir les marges, notamment en profondeur. Une ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr