Le Point Vétérinaire n° 417 du 01/05/2021

ÉCHOGRAPHIE

Échographie de la caillette et du feuillet : normalité et anomalies

PARTIE 2 : ANOMALIES

Bérangère Ravary-Plumioën

Chuv animaux de production
UP pathologie des animaux de production
ENV d’Alfort
7, avenue du Général de Gaulle
94700 Maisons-Alfort

L’examen échographique de la caillette permet avant tout de confirmer tout déplacement, toute dilatation, voire la présence d’un contenu anormal ou d’une péritonite environnante.

Résumé

La plupart des études scientifiques portent sur l’intérêt de l’échographie de la caillette dans le cadre d’un diagnostic de déplacement de caillette à gauche ou à droite ou de volvulus de caillette, car il est possible de reconnaître la caillette déplacée le long de la paroi abdominale gauche ou droite. Toutefois, d’autres anomalies peuvent être détectées par l’échographie de la région abdominale craniale, telles qu’une dilatation de la caillette sans déplacement, un contenu anormal dans la caillette (ingesta impacté, corps étranger, caillot de sang), une péritonite environnante (avec présence de fibrine, d’épanchement ou d’abcès) ou, éventuellement, des lésions pariétales, abcédatives ou tumorales de la caillette. En revanche, les ulcères de caillette, même perforants, ne sont jamais visualisés sous la forme d’une discontinuité de la paroi. Le feuillet, visible à droite, peut présenter des anomalies de position, de taille, voire d’aspect lors de certaines affections digestives, comme des déplacements de caillette ou des sténoses réticulo-omasales. En cas de signes de péritonite dans la région de la caillette, voire du feuillet, il convient d’étendre l’exploration échographique à la région du réseau (région abdominale craniale gauche) ou à celle des intestins (région abdominale caudale droite) pour objectiver l’étendue et l’origine de la péritonite (ulcère de caillette ou autre). Ainsi, l’échographie de la région de la caillette et du feuillet constitue un examen diagnostique non invasif intéressant dans les cas douteux de déplacement de caillette ou de péritonite en région abdominale craniale. Elle peut aussi être utilisée face à une suspicion d’atonie de la caillette, pour suivre l’évolution de taille de l’organe, après la correction d’un volvulus de caillette ou la mise en œuvre de traitements médicaux.

Summary

ABNORMAL IMAGES AND INTEREST OF ULTRASOUND EXAMINATION OF THE ABOMASUM AND OMASUM

Most scientific studies focus on the value of abomasal ultrasound for the diagnosis of left or right abomasal displacement or abomasal volvulus because the displaced abomasum can be visualized along the left or right abdominal wall. However, other abnormalities may be detected using ultrasonography of the cranial abdominal region. These include dilatation of the abomasum without displacement, abnormal contents in the abomasum (impacted ingesta, foreign body, blood clot), localized peritonitis (with the presence of fibrin, effusion or abscess) or, even, abcessive or tumourous parietal lesions of the abomasum. However, non-perforating and perforating abomasal ulcers cannot be visualised as a defect in the abomasal wall.

The omasum is visible on the right and abnormalities in position, size or even appearance in certain digestive diseases, such as omasal displacement or reticulo-omasal stenosis, may be seen. Ultrasound exploration should be extended to the area of the reticulum (left cranial abdominal region) and to the intestinal region (right caudal abdominal region) in cases with signs of peritonitis in the abomasal or omasal regions, in order to establish the extent and origin of the peritonitis (abomasal ulcer or other). Ultrasonography of the abomasum and omasal regions is therefore a valuable non-invasive diagnostic tool for cases of possible abomasum displacement or peritonitis of the cranial abdominal region. It can also be used in cases of suspected abomasal atony to monitor the evolution of the size of the organ following the correction of abomasal volvulus or the implementation of medical treatments.

Key words

DISPLACED ABOMASUM, ABOMASAL ULCER, ULTRASOUN, RUMINANTS, ABOMASUM, OMASUM
La caillette (ou abomasum) est un segment digestif visible lors de l’exploration échographique de la région abdominale cranioventrale des ruminants. Elle est identifiable par son contenu très différent des autres organes adjacents (rumen, réseau, feuillet, foie, etc.), tant chez le nouveau-né que chez le jeune ou l’adulte, que ce soit un bovin, un caprin ou un ovin(1). Cette capacité à visualiser la caillette via l’échographie peut être mise à profit dans une démarche diagnostique pour identifier un certain nombre d’affections qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK