Le Point Vétérinaire n° 416 du 01/04/2021

SYNDROME OBSTRUCTIF RESPIRATOIRE DES BRACHYCÉPHALES

Dossier

Antinéa Ceccaldi-Delorme*, Niels Gomez**, Thomas Rousseau***, Olivier Gauthier****


*Service de chirurgie des animaux de compagnie
CHUV d’Oniris
101, route de Gachet
44300 Nantes

L’évaluation de défauts anatomiques invalidants chez des races prédisposées doit aller de l’exploration clinique exhaustive jusqu’au diagnostic précis des anomalies, en incluant l’inventaire de toutes les atteintes collatérales.

Résumé

La race du chien est un élément de suspicion d’un syndrome obstructif respiratoire des brachycéphales (SORB). L’examen clinique doit être réalisé dans un environnement calme et sans contrainte, toute forme de stress pouvant aggraver l’état de l’animal. Certains chiens ne présentent pas de signes cliniques particuliers, en l’absence d’événements déclencheurs comme un coup de chaleur ou une anesthésie générale, tandis que d’autres sont déjà en détresse respiratoire lors de l’examen clinique. L’endoscopie respiratoire haute occupe une place de choix dans le bilan lésionnel, à côté de la radiographie thoracique et de l’imagerie en coupe. Les anomalies rencontrées incluent un œdème laryngé, une hypoplasie laryngée, l’éversion des ventricules laryngés et les autres stades du collapsus laryngé, une hypoplasie trachéale ou un collapsus trachéal. Une endoscopie digestive permet de documenter l’origine des signes digestifs associés aux signes respiratoires et la présence éventuelle de lésions digestives primaires.

Summary

CLINICAL PICTURE, SYMPTOMATOLOGY AND DIAGNOSTIC APPROACH

Brachycephalic obstructive airway syndrome (BOAS) is suspected depending on the dog’s breed. The clinical examination must be carried out in a calm and unconstrained environment because any form of stress may aggravate the animal’s condition. Some dogs do not show any particular clinical signs in the absence of triggering events such as heat stroke or general anaesthesia, while others are already in respiratory distress at the time of the clinical examination. Endoscopy of the upper-respiratory tract is an important part of the lesion assessment, alongside chest radiographs and cross-sectional imaging. Abnormalities encountered include laryngeal oedema, laryngeal hypoplasia, eversion of the laryngeal ventricles and other stages of laryngeal collapse, tracheal hypoplasia or tracheal collapse. A digestive endoscopy is used to document the origin of digestive signs associated with respiratory signs and the possible presence of primary digestive lesions.

Key words

BOAS, EPIDÉMIOLOGY, ENDOSCOPY, LARYNX, TRACHEA
Chez les chiens de races brachycéphales, l’examen visuel de la région pharyngée est impossible à réaliser avec un animal vigile qui peut déjà manifester des signes de détresse respiratoire lors de l’examen clinique. C’est la conjonction des éléments épidémiologiques, sémiologiques et cliniques qui permet de suspecter l’existence d’un syndrome obstructif respiratoire du brachycéphale (SORB). Ensuite, différents examens complémentaires doivent être entrepris pour établir un bilan lésionnel complet et un diagnostic précis, parmi lesquels l’endoscopie occupe une place de choix. 1. CARACTÉRISTIQUES ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK