SOLUTIONS DE REMPLACEMENT DE SEMINTRA® CHEZ LE CHAT - Le Point Vétérinaire n° 416 du 01/04/2021
Le Point Vétérinaire n° 416 du 01/04/2021

CARDIOLOGIE ET NÉPHROLOGIE

Thérapeutique

Auteur(s) : Jean-Claude Desfontis*, Yassine Mallem**

Fonctions :
*Unité de pharmacologie et toxicologie d’Oniris
101 route de Gachet
44300 Nantes

Face à la rupture d’approvisionnement de Semintra®, les options thérapeutiques utilisables dépendent de la situation pathologique de chaque animal, de l’objectif thérapeutique recherché et restent soumises au principe de la cascade.

Depuis octobre 2020, Semintra ® (telmisartan), commercialisé par Boehringer Ingelheim, est en rupture de stock et sa substitution nécessite une réflexion en relation avec les objectifs thérapeutiques recherchés.

MÉCANISME D’ACTION DU TELMISARTAN

Le telmisartan est un antagoniste compétitif des récepteurs AT1 de l’angiotensine II. Il bloque ainsi l’action de l’angiotensine II sur ces récepteurs, responsables de ses principaux effets biologiques tels que la vasoconstriction (dont la vasoconstriction préférentielle de l’artériole efférente du glomérule rénal), la rétention sodée, la soif, la stimulation sympathique augmentée et la libération d’aldostérone [4, 5, 6, 77].

L’antagonisme compétitif sur le seul récepteur AT1 permet de ne pas impacter l’action de l’angiotensine II sur ses récepteurs AT2, dont les rôles sont moins bien documentés. Ses actions anti-inflammatoire, antifibrotique et vasodilatatrice sont néanmoins connues [1, 2].

Le telmisartan est utilisé chez le chat pour diminuer la protéinurie (Semintra ®, à la posologie de 4 mg/ml) et pour traiter l’augmentation de la tension artérielle (Semintra®, à la dose de 10 mg/ml). La protéinurie peut être associée à la maladie rénale chronique féline (à long terme), une affection qui se caractérise par une altération progressive du rein et de sa fonction avec le temps. Chez le chat, l’hypertension artérielle est souvent associée à une protéinurie qui est susceptible de réduire la durée de survie [1].

ALTERNATIVES THÉRAPEUTIQUES

Chez un chat atteint d’hypertension artérielle, il est nécessaire de vérifier son bon état d’hydratation et de prescrire une prise en charge diététique spécifique, conjointement à des traitements antihypertenseurs et vasodilatateurs.

Face à la rupture d’approvisionnement de Semintra®, plusieurs solutions de remplacement sont envisageables, mais elles doivent être raisonnées selon la situation pathologique de chaque animal et l’objectif thérapeutique recherché. Deux indications thérapeutiques sont notamment visées : la réduction de la protéinurie associée à la maladie rénale chronique (Semintra® à raison de 4 mg/ml) et le traitement de l’hypertension artérielle systémique (Semintra® à 10 mg/ml) (tableau).

Selon le principe de la cascade, le vétérinaire peut substituer au Semintra® la prescription d’un autre médicament qui répond à la même indication thérapeutique, pour la même espèce ou une autre espèce, ou envisager la prescription d’un médicament à usage humain adapté.

Étant donné les résultats des études pharmacologiques effectuées avec le telmisartan et les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, il apparaît que le chlorhydrate de bénazépril constitue une option intéressante, notamment pour la prise en charge de la protéinurie dans la maladie rénale chronique [8, 9].

Ce médicament présente toutefois certaines limites, comme une faible efficacité dans le traitement de l’hypertension artérielle chez le chat. Dans cette indication, il peut être associé favorablement à un inhibiteur calcique, le bésilate d’amlodipine, dont l’effet antihypertenseur est bien documenté.

L’amlodipine peut également être utilisé seul comme antihypertenseur, mais sans bénéfice avéré sur une éventuelle maladie rénale chronique [1, 4, 6].

Une autre solution consiste à prescrire un médicament à usage humain contenant le telmisartan, mais dont le dosage inadapté (20 à 80 mg par comprimé) nécessite une reformulation (redosage et reconditionnement en gélule) selon le poids de l’animal. Après la dilution de la poudre contenue dans la gélule dans de l’eau ou un aliment liquide, le propriétaire administre le mélange par voie orale à son animal une fois par jour. Les résultats d’un récent essai thérapeutique, multicomposé et multicible, viennent d’être publiés par une équipe allemande. Ils montrent une efficacité équivalente des composés, comparativement à un traitement au bénazépril, chez des chats atteints de maladie rénale chronique [3].

Références

  • 1. Acierno MJ, Brown S, Coleman AE et coll. ACVIM consensus statement: guidelines for the identification, evaluation, and management of systemic hypertension in dogs and cats. J. Vet. Intern. Med. 2018;32:1803-1822.
  • 2. Ames MK, Atkins CE, Pitt B. The renin-angiotensin-aldosterone system and its suppression. J. Vet. Intern. Med. 2019;33:363-382.
  • 3. Brandenburg U, Braun G, Klein P et coll. The multicomponent, multitarget therapy SUC in cats with chronic kidney disease: a multicenter, prospective, observational, nonrandomized cohort study. Complement. Med. Res. 2020;27:163-173.
  • 4. Caney SMA. Management of hypertension in cats. In: Elliott J, Syme HM, Jepson RE eds. Hypertension in the Dog and Cat. Springer. 2020:315-330.
  • 5. Desfontis JC. Bénéfices et risques de Semintra® dans le traitement de l’insuffisance rénale chronique chez le chat. Point Vét. 2015;(361):21.
  • 6. Elliott J, Pelligand L. Pharmacology of antihypertensive drugs. In: Elliott J, Syme HM, Jepson RE eds. Hypertension in the Dog and Cat. Springer. 2020:267-313.
  • 7. Gillet C, Mallem Y. Le telmisartan. Nouveau Prat. Vét. 2015;13(61):281-284.
  • 8. Maniaki E, Finch N. Chronic kidney disease in cats and dogs: managing proteinuria. In Practice. 2018;40:266-280.
  • 9. Vaden SL, Elliott J. Management of proteinuria in dogs and cats with chronic kidney disease. Vet. Clin. Small Anim. 2016;46:1115-1130.

Conflit d’intérêts : Aucun

CONCLUSION

Les solutions alternatives au Semintra® sont soit le chlorhydrate de bénazépril, seul ou associé au bésilate d’amlodipine, soit un médicament à usage humain contenant du telmisartan, qui nécessite une reformulation par un pharmacien.

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr