Le Point Vétérinaire n° 415 du 01/03/2021

UROLOGIE CANINE ET FÉLINE

ÉTUDE

Adèle Savoye*, Tarek Bouzouraa**


*(dipl. Ecvim-CA internal medicine)
Service de médecine interne
Clinique Armonia
37, rue Serge Mauroit
38090 Villefontaine

Trois types de glomérulopathie peuvent être distingués à l’analyse histopathologique, notamment par la recherche d’un dépôt de complexes immuns ou d’une substance amyloïde à l’examen en microscopie électronique.

Trois principaux groupes de maladies glomérulaires sont décrits. Il s’agit des glomérulonéphrites avec un dépôt de complexes immuns (immune-complex glomerulonephritis, ou ICGN), des amyloïdoses, et des glomérulopathies sans dépôt de complexe immun (NICGN) [4, 6]. LES GLOMÉRULONÉPHRITES AVEC DÉPÔT DE COMPLEXES IMMUNS Les glomérulonéphrites à médiation immune, les atteintes glomérulaires les plus fréquentes chez le chien, représentent 40,6 à 50,6 % des cas [3, 8, 14]. Elles sont la conséquence d’un dépôt de complexes immuns solubles dans le glomérule, à l’origine d’une hypercellularité ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr