Le Point Vétérinaire n° 413 du 01/01/2021

MÉDECINE INTERNE

Article de synthèse

Laëtitia Lucarelli

(Master 2 recherche)
Clinique VetHorizon
Centre médical La Palunette n° 4456, RD 568
13220 Châteauneuf-lès-Martigues

En cas de diarrhée aiguë chez le chien, l’utilisation des antibiotiques ne doit pas être automatique. En effet, elle n’est pas sans conséquence sur le microbiote intestinal et le développement de l’antibiorésistance.

Résumé

La diarrhée aiguë est un motif de consultation fréquent chez le chien. Les causes sont nombreuses et variées. Un traitement antibiotique est souvent prescrit en première intention. Il ne présente pas d’intérêt clinique pour les cas de diarrhée aiguë sans signes de gravité. En revanche, il est indiqué lors de sepsis ou de diarrhée d’origine bactérienne. Les antibiotiques ont un impact négatif sur le microbiote en modifiant sa composition, en diminuant sa diversité et en favorisant l’émergence de bactéries résistantes.

Summary

USE OF ANTIBIOTICS IN THE TREATMENT OF ACUTE DIARRHEA IN DOGS

Acute diarrhea in dogs is a common clinical presentation in veterinary practice. The causes of acute diarrhea are multiple and varied. Antibiotics are often prescribed as first line treatment. There is no clinical benefit of antibiotics in cases of uncomplicated acute diarrhea. Antibiotics are indicated for dogs with sepsis or bacterial enteritis. Antibiotics have a negative impact on intestinal microbiota, by modifying its composition, reducing its diversity and promoting emergence of resistant bacteria.

Key words

DIARRHEA, ANTIBIOTIC, MICROBIOTA, ANTIBIOTIC RESISTANCE, BACTERIUM, SEPSIS
La diarrhée aiguë est une affection fréquente en médecine vétérinaire (tableau 1). Chez le chien, différentes causes peuvent en être à l’origine, mais elles ne sont, en général, pas recherchées. Dans la majorité des cas, ces affections sont peu sévères et se résolvent d’elles-mêmes, en quelques jours. Parfois, le pronostic vital peut être engagé, par exemple lors de diarrhée hémorragique sévère ou de parvo virose. Une étude épidémiologique rétrospective sur les pratiques des vétérinaires révèle que près de la moitié ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK