Le Point Vétérinaire n° 413 du 01/01/2021

CARDIOLOGIE

Cas clinique

François Serres

Oncovet
Avenue Paul Langevin
59650 Villeneuve d’Ascq

La présence d’une arythmie sinusale respiratoire chez un chat n’est pas une découverte fortuite et “bénigne”. Elle est presque systématiquement associée à une affection pulmonaire majeure.

Un chat européen à poil court mâle, stérilisé et âgé de 5 ans, est référé pour l’exploration d’une polypnée et d’une dyspnée associées à une arythmie évoluant depuis plusieurs semaines. Un examen radiographique du thorax a montré un parenchyme pulmonaire modifié, avec une densification tissulaire craniale sans cardiomégalie nette. DIAGNOSTIC Examen clinique À l’examen général, l’animal apparaît légèrement amaigri (score d’état corporel de 3 sur 9) et présente une dyspnée expiratoire majeure. L’auscultation ne décèle pas de bruit cardiaque anormal surajouté. En revanche, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK