Le Point Vétérinaire n° 409 du 01/09/2020

TOXICOLOGIE

Expert canin

Marion Koenig*, Martine Kammerer**


*Blk 7 Bishan Street, 15
#03-02 Sky Habitat
Singapour 573908
marion.koenig5@gmail.com
**Centre antipoison animal
et environnemental de l’Ouest
Oniris, La Chantrerie
101, route de Gachet
44307 Nantes Cedex 03

Les répercussions du réchauffement climatique sur la faune et la flore concernent aussi les milieux aquatiques continentaux. La prolifération de certaines bactéries toxiques d’eau douce pourrait en être une conséquence qu’il faut désormais connaître.

Résumé

Durant l’été 2017, le long de la Loire, 19 chiens ont présenté des troubles nerveux après une baignade dans le fleuve et 9 d’entre eux n’ont pas survécu. L’épidémiologie, les manifestations cliniques et la mise en évidence concomitante de cyanobactéries dans l’eau et dans des contenus stomacaux ont permis de fortement suspecter une intoxication par des cyanophycées neurotoxiques. Ces intoxications, encore peu connues dans le monde vétérinaire, nécessitent d’être reconnues le plus précocement possible afin de permettre une prise en charge optimale des animaux, mais aussi de prévenir d’autres contaminations, humaines et animales, en contactant les autorités compétentes qui pourront ainsi instaurer des mesures de protection des populations. La connaissance des principales données cliniques, épidémiologiques et thérapeutiques permet au praticien de diagnostiquer et de gérer de telles intoxications.

Summary

FRESHWATER CYANOBACTERIAL POISONING IN DOGS

Nineteen dogs presented nervous disorders after swimming in the Loire river in the summer of 2017. Nine of the dogs died. Poisoning by neurotoxic cyanobacteria was suspected after studying the epidemiology and clinical manifestations and the concomitant detection of cyanobacteria in the water and in the stomach contents of some of the dogs. This type of poisoning is, unfortunately, not widely known in the veterinary field but should be recognized as early as possible in order to allow optimum management of affected animals. It is equally important to prevent further human and animal contamination by contacting the competent authorities, who will then be able to introduce measures to protect the population. Knowledge of the main clinical, epidemiological and therapeutic data enables the practitioner to diagnose and manage such intoxications.

Key words

POISONING, CYANOBACTERIA, LOIRE, DOG
L’été 2017 a été marqué par une série d’intoxications chez des chiens, survenues après une baignade ou l’abreuvement dans l’eau de la Loire dans le département du Maine-et-Loire (photo 1). À la suite de plusieurs analyses d’eau et post-mortem, l’hypothèse d’une intoxication par des cyanobactéries neurotoxiques productrices d’anatoxine-a a été privilégiée. Ces intoxications, très peu connues par les vétérinaires, ont cependant déjà été observées dans plusieurs pays, ainsi que dans le Tarn et dans le Jura en 2002 et 2003 ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK