Le Point Vétérinaire n° 409 du 01/09/2020

HÉMATOLOGIE CANINE ET FÉLINE

Dossier

Tarek Bouzouraa*, Benoit Rannou**, Luc Chabanne***


*(Dipl. Ecvim-CA internal medicine)
Unité de médecine interne
Clinique Armonia
37, rue Serge Mauroit
38090 Villefontaine
**(Dipl. ACVP et ECVCP)
AzurVet-Lab
769, avenue Pierre et Marie Curie
06700 Saint-Laurent-du-Var
***Professeur en médecine interne
Département des animaux de compagnie
VetAgro Sup
1, avenue Bourgelat
69280 Marcy-L’Étoile

Après avoir confirmé le caractère non régénératif d’une anémie, dite anémie centrale, plusieurs examens peuvent être entrepris afin d’établir le diagnostic étiologique et d’évaluer le pronostic.

Résumé

Une anémie non régénérative succède à une érythropoïèse médullaire insuffisante. Cette dernière est secondaire à une lésion médullaire intrinsèque (qualitative ou quantitative) ou à une atteinte générale qui perturbe secondairement l’érythropoïèse (état inflammatoire, trouble métabolique ou endocrinien). Comme les anémies périphériques, les anémies centrales ont des causes spécifiques. L’identification de l’origine d’une anémie centrale permet d’évaluer le pronostic associé et d’adapter la prise en charge.

Summary

DIAGNOSTIC APPROACH TO CENTRAL ANAEMIA

Non-regenerative anaemia is the result of insufficient bone marrow erythropoiesis. The latter is secondary to an intrinsic (qualitative or quantitative) bone marrow lesion or to a general impairment that secondarily disrupts erythropoiesis such as an inflammatory process, or a metabolic or endocrine disorder. The causes of central anaemias and peripheral anaemias are specific. Identifying the origin of a central anaemia allows the prognosis to be assessed and management to be adapted.

Key words

CENTRAL ANAEMIA, DOG, CAT, MYELOGRAM, IRON DEFICIENCY
Chez les animaux de compagnie, l’anémie est le plus souvent non régénérative [3, 4, 8, 13]. Le diagnostic étiologique, face à une anémie non régénérative, ne nécessite pas toujours la réalisation d’un myélogramme. L’évaluation des indices érythrocytaires, des paramètres biochimiques, voire du métabolisme du fer notamment, peut permettre d’établir le diagnostic.1. CONFIRMATION DU CARACTÈRE NON RÉGÉNÉRATIF Le mécanisme d’une anémie non régénérative peut être identifié à l’aide de plusieurs indicateurs comme l’importance de l’anémie, l’évaluation des indices érythrocytaires, la recherche et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK