Le point Vétérinaire n° 294 du 01/04/2009

Reproduction des bovins

Infos

FOCUS

Christophe Leboeuf*, Michaël Treilles**, Victor Carpinschi***


*GDS 50, BP 231, 50001 Saint-Lô
**LDA 50, Route de Bayeux 50008 Saint-Lô Cedex
***LDA 50, Route de Bayeux 50008 Saint-Lô Cedex

Dans le département, lorsque les recherches métrites classiques sont négatives, une recherche sérologique du BoHV-4 est préconisée.

L’herpèsvirus bovin de type 4 (BoHV-4) est différent des autres herpèsvirus des ruminants (encadré 1 et photo complémentaire sur www.WK-Vet.fr). Sa structure génomique le rapproche du virus Epstein-Bar (EBV), agent de la mononucléose infectieuse chez l’homme. Il appartient au genre Rhadinovirus, comme l’herpèsvirus humain 8 (HHV-8), associé au sarcome de Kaposi (agent de tumeurs cutanées, possible révélateur d’une infection par le virus de l’immunodéficience humaine). • Historiquement, le BoHV-4 a été isolé pour la première fois en Hongrie (1963) chez des bovins ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"