Le point Vétérinaire n° 283 du 01/03/2008

ANESTHESIE DES NAC

Infos

focus

Samuel Sauvaget*, Delphine Holopherne**, Emmanuel Risi***


*47, avenue Mermoz, 69008 Lyon
**Service de chirurgie, ENV de Nantes,
Atlanpôle, La Chantrerie, BP 40706
44307 Nantes Cedex 3
***Clinique vétérinaire
22, rue René-Viviani, 44200 Nantes

Les méthodes mises en œuvre chez les mammifères pour la surveillance de l’anesthésie ne peuvent pas toujours être adaptées à chaque espèce de reptiles.

La pratique de l’anesthésie chez les reptiles requiert une connaissance de leurs particularités physiologiques et anatomiques ().Surveillance clinique Mouvements et myorelaxation • Le premier signe d’un début d’anesthésie chez un reptile est la diminution des mouvements volontaires (tableau complémentaire “Critères appréciables des différents stades anesthésiques chez les reptiles”, sur planete-vet.com). Chez les sauriens, le réflexe de retournement disparaît et l’animal placé dans une position s’y maintient. La tête ne se redresse plus lorsque l’animal est saisi par la queue. La disparition du réflexe ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"