Le point Vétérinaire n° 272 du 01/01/2007

ANTIBIOTHÉRAPIE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Éric Vandaële

4, square de Tourville
44470 Carquefou

Le fort taux de liaison de la céfovécine aux protéines plasmatiques lui confère une longue activité bactéricide temps-dépendante.

Jusqu’à présent, les antibiotiques injectables dits “longue action” étaient plutôt réservés aux productions animales, et aux bovins en particulier. Il est en effet difficile, voire illusoire, de demander aux éleveurs d’attraper et de contenir tout un lot d’animaux deux fois par jour pendant plusieurs jours. En pratique canine ou équine, ces antibiotiques avaient plutôt mauvaise réputation et n’étaient pas ou très peu utilisés en raison des réactions douloureuses, voire des lésions qu’ils provoquaient au point d’injection intramusculaire. Ces réactions avaient d’ailleurs ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"