Le point Vétérinaire n° 256 du 01/06/2005

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION

Éclairer

NOUVEAUTÉS

Pascale Chavatte-Palmer

UMR INRA/ENVA 1198,
Biologie du développement
et reproduction,
INRA, Domaine de Vilvert,
78352 Jouy-en-Josas Cedex

Après 1 500 veaux clonés, il apparaît qu’il n’y a pas de vieillesse prématurée. Les recherches visent à améliorer le rendement pour faciliter l’acceptation du clonage.

Les premiers bovins issus de clonage à partir d’une cellule somatique provenant d’un animal adulte ont été conçus à peu près au même moment que le mouton Dolly (voir l’ENCADRÉ “Clonage : définition et premiers pas” sur Planete-vet). Depuis, environ 1 500 clones de bovins sont nés à travers le monde. L’efficacité globale du clonage (veaux nés/zygotes reconstitués) est souvent inférieure à 1 %, mais peut atteindre 20 % (voir la FIGURE “Principales étapes aboutissant à la naissance d’un clone”). Elle varie selon les ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK