Le point Vétérinaire n° 246 du 01/06/2004

ÉPIDÉMIOLOGIE CHEZ LES RUMINANTS

Éclairer

NOUVEAUTÉS

“Vigimyc” surveille et informe sur l’émergence ou la ré-émergence de mycoplasmes pathogènes, notamment de la péripneumonie contagieuse bovine.

Les mycoplasmoses ont un impact économique évident en élevage bovin, caprin et ovin. Leur extension serait favorisée par l’augmentation des échanges d’animaux. Paradoxalement, la recherche de mycoplasmes n’est pas systématiquement mise en œuvre lors du diagnostic bactériologique. Leur intervention n’est souvent envisagée que secondairement. Le diagnostic de certitude de l’intervention pathogène d’un mycoplasme ne peut être établi qu’après l’isolement et l’identification d’espèce, à l’aide de techniques spécifiques.Objectifs : surveillance, recherche et partage Depuis dix ans, un réseau d’identification des souches de mycoplasmes isolées ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"