Le point Vétérinaire n° 227 du 01/07/2002

CHARGE DE LA PREUVE RENVERSÉE

Pratiquer

LÉGISLATION

Christophe Guitton

docteur ès sciences, maître en droit

Le vétérinaire peut être dépositaire à titre onéreux d’un animal qui lui a été confié. En cas d’accident, il lui revient alors d’apporter la preuve de son absence de faute.

1. Les faits : La mort du chien pendant son hospitalisation Afin de suivre l’évolution d’une démodécie chez une chienne, les vétérinaires en charge des soins procédaient régulièrement à une prise de sang et à une biopsie cutanée. Un matin, comme à l’accoutumée, M. X… dépose sa chienne à la clinique pour ces examens de routine. Il est avisé l’après-midi, par téléphone, du décès de l’animal. Selon les responsables de l’établissement, la mort serait liée à la démodécie dont l’animal était atteint. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK