Fiche de synthèse - Le Point Vétérinaire n° 406 du 01/06/2020
Le Point Vétérinaire n° 406 du 01/06/2020

Dossier

Vieillissement, prévention et rééducation fonctionnelle : applications chez le chien

Ludivine Jacquemin-Bietrix

→ Le vieillissement est un phénomène physiologique qui touche la fonction locomotrice dans son ensemble. Il engendre une perte des capacités fonctionnelles de l’individu.

→ La notion de diminution des réserves fonctionnelles a donné lieu à la caractérisation d’un “syndrome de fragilité”.

→ Le repérage des sujets fragiles trouve son intérêt dans le fait que cet état est potentiellement réversible, dès lors que les déterminants de la fragilité sont pris en charge.

→ Chez les animaux âgés, la rééducation fonctionnelle apparaît comme un outil incontournable de correction, mais aussi de prévention de la perte des capacités fonctionnelles.

Physiothérapie et prise en charge de la douleur chez le chien et le chat

Roberta Burdisso-Noir

→ L’identification de la douleur est le premier devoir du vétérinaire généraliste afin de déléguer sa gestion au propriétaire à domicile.

→ Plusieurs techniques, manuelles ou physiques, peuvent être initiées par les vétérinaires généralistes puis développées à la maison par les maîtres. Les massages, les exercices passifs, la cryothérapie et la thermothérapie en sont les principaux exemples.

→ Le travail de physiothérapie effectué par le propriétaire avec son animal est au moins aussi important que celui du vétérinaire : il permet d’assurer la continuité des soins.

Physiothérapie chez l’animal âgé

Astrid Jarleton

→ L’amélioration de la mobilité est la clé du bien-être de l’animal âgé. Pour atteindre cet objectif, la physiothérapie repose sur trois piliers : l’équilibre, la mobilité articulaire et la force musculaire.

→ Le chat âgé peut également bénéficier des bienfaits de la physiothérapie. Les thérapies douces sont bien tolérées, comme les massages, les mouvements passifs, la thermothérapie, la plate-forme Imoove® ou d’autres encore.

→ Les séances de physiothérapie doivent être adaptées à la fragilité de l’animal vieillissant. Des sessions courtes, entrecoupées de pauses, sont privilégiées.

→ La grande diversité des outils disponibles permet une adaptation fine du protocole selon les besoins spécifiques de chaque animal.

Aides techniques et aménagement de l’environnement

Ludivine Jacquemin-Bietrix

→ Le recours à différents dispositifs d’assistance vise trois objectifs principaux : aider, protéger et rééduquer.

→ Les dispositifs sont choisis selon le handicap : douleur, ankylose articulaire, faiblesse musculaire, déficit proprioceptif ou moteur.

→ Plusieurs aspects du quotidien et du milieu de vie de l’animal âgé peuvent être modifiés pour rendre ses dernières années plus confortables.

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr