Le Point Vétérinaire n° 406 du 01/06/2020

ERGOTHÉRAPIE

Dossier

Ludivine Jacquemin-Bietrix

(DU rhumatologie du sujet
âgé, DIU kinésithérapie
et réhabilitation gériatriques)
Clinique vétérinaire de l’Arche
192, avenue de Romans
26 000 Valence

Le champ de la rééducation fonctionnelle vétérinaire inclut le maintien de la qualité de vie des animaux, via les conseils prodigués pour adapter le milieu de vie et la prescription de dispositifs d’assistance adaptés à l’animal.

Résumé

→ L’aménagement du quotidien et du lieu de vie, ainsi que le recours à des aides techniques permettent d’accompagner les mouvements et d’améliorer le confort et le bienêtre des animaux vieillissants. Les trois principaux objectifs sont d’aiderau déplacement et aux transferts de position, de protéger l’animal en prévenant d’éventuelles blessures, et de constituer un support de rééducation. Lors de la prise en charge d’un chien ou d’un chat âgé, la prescription raisonnée de ces dispositifs d’assistance, associée aux aménagements particuliers, fait partie des missions du vétérinaire. Cet accompagnement est particulièrement apprécié par les propriétaires.

Summary

Assistance aids and environmental planning

→ The mobility, comfort and well-being of ageing animals can be assisted and improved by changes in the daily routine and living environment, in addition to the use of technical aids.

The three main objectives are to provide assistance to the animal for movement and transfer of position, to protect the animal by preventing possible injuries, and to provide support for rehabilitation.

The veterinarian’s role, when caring for an elderly dogs or cats, includes the reasoned prescription of assistance devices, combined with particular modifications depending on the individual animal’s needs. Owners greatly appreciate this support provided for their pets.

Key words

Technical aids, assistance, environmental planning, elderly animal, geriatric.
Pour accompagner un animal âgé dans ses mouvements, le recours à différents dispositifs d’assistance vise trois objectifs principaux : aider au déplacement et aux transferts de position, protéger l’animal et prévenir les blessures, constituer un outil de rééducation. Ces dispositifs permettent de compenser une douleur, une ankylose articulaire, une faiblesse musculaire, un déficit proprioceptif ou moteur. Ils sont plus couramment utilisés chez le chien, mais peuvent, pour certains, être envisagés chez le chat. 1 Aides techniques Deux consignes d’usage sont de rigueur : - dans un ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK