Le point Vétérinaire Rural n° 403 du 01/03/2020

MAMELLE

Article de synthèse

Bernard Poutrel

Consultant en santé animale b.poutrel@wanadoo.fr

La réalisation d’un antibiogramme sur le lait de tank est une idée séduisante. Il existe cependant des limites à connaître.

Résumé

→ Le nouveau concept Tankigram® propose de déterminer la sensibilité aux antibiotiques via l’évaluation des concentrations minimales inhibitrices de différentes souches d’espèces bactériennes présentes dans le lait de tank, à des fins d’anticipation des traitements. Le recours à cette procédure présente des avantages, mais aussi des limites. Étant donné que la représentativité des souches impliquées dans les mammites cliniques n’est pas assurée, que les profils de résistance peuvent évoluer dans le temps, et que le coût est élevé, la mise en œuvre de ce concept dans les élevages apparaît difficilement applicable dans l’immédiat.

Summary

Antibiogram (Tankigram®) from tank milk

→ The new Tankigram® concept is proposed to determine the sensitivity to antibiotics by evaluating the minimum inhibitory concentrations of different strains of bacterial species present in tank milk in order to anticipate treatments. This procedure has advantages, but also limitations. Actually, the implementation of this concept on farms appears difficult to apply because the representative bacterial strains involved in clinical mastitis is not guaranteed, resistance profiles can change over time, and the cost is high.

Key words

Mastitis, tank milk, pathogens, antibiogram.
Concernant les infections mammaires, les antibiotiques sont utilisés soit pour le traitement des mammites cliniques, soit au tarissement, de manière systématique ou sélective. Lors de mammites cliniques en lactation, le plus souvent, l’urgence impose un traitement sans connaissance certaine de l’espèce bactérienne impliquée, ni de sa sensibilité à l’antibiotique utilisé. Il en est de même au tarissement, où le traitement a un double objectif : curatif pour les infections subcliniques présentes et préventif pour les infections qui s’établissent pendant la période ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK