Le point Vétérinaire n° 400 du 01/11/2019

ONCOLOGIE

Dossier

Lucas Flenghi (résident ECZM, small mammals*, Christophe Bulliot (dipl. ECZM, small mammals)**, Céline Levrier***


*Exotic clinic
Nandy et service NAC
CHV des Cordeliers
29-35, avenue du Maréchal Joffre
77100 Meaux

L’observation d’une masse mammaire chez cette espèce est un motif de consultation auquel le praticien ne peut échapper durant son exercice.

Résumé

→ Les tumeurs mammaires sont très fréquentes chez la rate et peuvent également toucher le mâle dans une moindre mesure. Il s’agit principalement de fibroadénomes et d’hyperplasies pseudotumorales. Elles sont malignes (adénocarcinome) dans 10 à 15 % des cas. Les tumeurs mammaires sont principalement sous l’influence de la prolactine et des œstrogènes. La stérilisation précoce (dès l’âge de 4 mois) semble réduire le risque d’apparition de tumeurs mammaires, ainsi que celui d’adénome hypophysaire (qui est fréquemment associé). La chirurgie consiste en une ou plusieurs nodulectomies, car l’exérèse de la chaîne mammaire n’est pas possible chez cette espèce en raison de son importante étendue. Le pronostic dépend de la nature histologique et de la localisation de la masse.

Summary

Mammory tumors in rats

→ Mammary tumors are common among female rats but can also affect male rats to a lesser extent. They mainly are fibroadenomas and pseudotumor hyperplasias and are considered as malignant (adenocarcinoma) in ten to fifteen percent of cases. Mammary tumors are under the influence of prolactin and œstrogens so a precocious sterilisation (as from four-month-old) would reduce the risk of appearance of mammary tumors as well as hypophysis adenoma (which are both frequently associated). Surgery involves one or several nodulectomy as the early wide excision of the mammary area is not possible for this specific rat species because of its substantial extent. The prognosis depends upon the histologic constitution and the location of the tumor.

Key words

Rat, mammary tumors, prolactin, œstrogens, sterilization, pituitary adenoma.
Le rat est un petit mammifère de compagnie intelligent et attachant, de plus en plus présent dans nos foyers. Les affections des glandes mammaires chez cette espèce sont largement dominées par les tumeurs mammaires. La constante présence de cette affection en consultation mérite que l’on s’y attarde pour assurer une bonne prise en charge, voire pour en prévenir l’émergence.1 Anatomie et endocrinologie du tissu mammaireAnatomieLe tissu mammaire de la rate est très développé. Il s’étend du cou à l’anus et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"