Le point Vétérinaire n° 397 du 01/07/2019

PHYSIOLOGIE

Dossier

Maxime Cambournac

Service d’urgence,
réanimation et soins intensifs
CHV Frégis
43, avenue Aristide-Briand
94110 Arcueil

Pour pouvoir établir un plan de fluidothérapie, il convient d’abord de bien appréhender les règles de physiologie qui déterminent les mouvements des fluides dans l’organisme.

1. Les compartiments hydriquesConstituant primordial d’un organisme, l’eau représente environ 60 % du poids corporel (figure 1). L’eau se répartit pour deux tiers dans le compartiment intracellulaire et un tiers dans le compartiment extracellulaire. Situé à l’intérieur de la membrane plasmique des cellules, le compartiment intracellulaire est en équilibre osmotique avec le compartiment extracellulaire [1]. Ce dernier regroupe trois sous-compartiments : – le compartiment interstitiel, situé entre les vaisseaux et l’intérieur des cellules, occupant 75 % du compartiment extracellulaire ; – le compartiment intravasculaire, regroupant tout ce qui ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK