Le point Vétérinaire n° 396 du 01/06/2019

Dossier

Néphrotoxicité médicamenteuse chez les carnivores domestiquesYassine Mallem et coll.La néphrotoxicité des aminoglycosidesest potentialisée par l’administration d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et/ou de furosémide. Des précautions d’emploi sont nécessaires lors de la prescription d’AINSet de certains antibiotiques chez les très jeunes animaux et les animaux vieillissants. Le risque d’insuffisance rénale aiguë par interaction médicamenteuseest majoré en cas de double ou de triple combinaison entre AINS, diurétiques et inhibiteurs du système rénine-angiotensine. Les chats sont plus sensibles que les chiensà la néphrotoxicité médicamenteuse. Néphrotoxicité des médicaments vétérinaires : ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"