Le point Vétérinaire Rural n° 395 du 01/05/2019

CONDUITE D’ÉLEVAGE

Article original

Céline Gaillard-Lardy

Health Initiative
Le Point Vétérinaire
11-15, quai de Dion-Bouton
92800 Puteaux

Au pré, les bovins peuvent exprimer un comportement social, bénéfique à leur bien-être. Mais quel est l’impact réel de cette pratique sur la santé des bovins ?

Résumé

→ Si l’impact du pâturage sur le bien-être des bovins commence à être bien documenté, les travaux concernant son influence sur la santé des bovins sont moins connus.

Lors des journées de l’Association française pour la production fourragère (AFPF), Nathalie Bareille et Nadine Ravinet (Oniris) ont rappelé l’impact du pâturage sur la santé des bovins. La fréquence et la sévérité de certains troubles diminuent lorsque les animaux ont accès à l’extérieur, en raison d’une pression infectieuse moins forte (boiteries et mammites, notamment). En revanche, d’autres affections sont liées au pâturage : c’est le cas des parasitoses internes ou des maladies de mise à l’herbe (tétanie, météorisation spumeuse ou entérotoxémie).

Ainsi, la prévention et la conduite de pâturage doivent être adaptées aux risques encourus selon les élevages et les conditions climatiques.

Summary

The health of cattle at pasture: benefits and risks

→ While the impact of grazing on cattle welfare is beginning to be well documented, work on its influence on cattle health is less well known. Nathalie Bareille and Nadine Ravinet (Oniris) presented an update on the relationship between health and grazing at the congress of the French Association for Fodder Production. The frequency and severity of some conditions, such as lameness and mastitis, in particular, are decreased when animals are outside at pasture because of the reduced level of infectious load. On the other hand, some diseases, such as internal parasitosis or grass-related diseases (grass tetany, foamy bloat or enterotoxaemia) are linked to grazing. The prevention and management of grazing must be adapted to the risks incurred depending on the farm and the climatic conditions.

Key words

Grazing, infectious load, lameness, mastitis, metritis, strongyles, put to pasture.
Afin de nourrir une population humaine en augmentation et pour faire face à une demande croissante de produits laitiers, l’intensification de l’élevage s’est organisée, notamment par le développement d’exploitations en stabulation permanente. À l’échelle mondiale, les systèmes de logement en continu pour les vaches laitières sont en augmentation. En Amérique du Nord, près des deux tiers des élevages, hébergeant plus de 80 % du cheptel, sont en zéro-pâturage [11]. Le constat, bien que plus nuancé, est le même en Europe : le ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"