Le point Vétérinaire n° 395 du 01/05/2019

CHIRURGIE

Dossier

Jean Bassanino*, Maeva Lemoule**


*Centre hospitalier vétérinaire Pommery
226, boulevard Pommery
51100 Reims

Les drains actifs possèdent un système d’aspiration qui permet de récolter et de quantifier des fluides. Leur utilisation soignée et rigoureuse permet de gérer des plaies complexes, des épanchements pleuraux, des pneumothorax et des péritonites.

Résumé

→ Le drain actif peut être utilisé dans des situations variées (infections complexes et/ou profondes et/ou récidivantes, épanchements pleuraux, péritonites, etc.). Il est dit actif car, contrairement au drain passif, il possède un système d’aspiration qui permet de récolter et de quantifier des fluides. Différents modèles existent sur le marché, mais leur mode de fonctionnement est similaire. Afin d’être efficace, un gradient de pression (ou dépression) doit être présent de manière permanente entre la cavité à drainer et le milieu extérieur afin de drainer les fluides. Son utilisation, bien que simple, doit respecter certaines règles afin de limiter au minimum les complications.

Summary

Active drains in canine practice

→ The active drain can be used in various situations including complex and/or deep and/or recurrent infections, pleural effusion, and peritonitis. It is active because, unlike the passive drain, it has a suction system to collect and quantify the fluids. Different models with a similar mode of operation are available. A pressure gradient (or vacuum) must be permanently present between the cavity to be drained and the exterior for the apparatus to be effective and drain the fluids. Active drains are simple to use but certain rules must be respected in order to minimize complications.

Key words

Drain, vacuum, Jackson-Pratt, Blake, Redon
L’utilisation des drains actifs est très répandue en médecine vétérinaire. Ils peuvent être indiqués dans de nombreuses situations, mais ils le sont surtout dans la gestion de plaies complexes. Ils peuvent également être utilisés pour des épanchements pleuraux ou des péritonites. Lorsqu’ils sont employés à bon escient, ils peuvent être très utiles pour l’animal, et sont des atouts non négligeables dans la gestion d’affections compliquées. Il convient néanmoins de comprendre leur fonctionnement et les complications éventuelles qu’ils peuvent engendrer, afin ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"