Le point Vétérinaire n° 394 du 01/04/2019

Dossier

Les modes de contamination du chien par Angiostrongylus vasorumJacques Guillot Dans les zones d’endémie,ou celles qui tendent à le devenir, les causes parasitaires d’affections cardio-pulmonaires doivent figurer dans les hypothèses diagnostiques. Angiostrongylus vasorum est désormais présent dans des foyers répartis sur la totalité du territoire français. La contamination se produitpar l’ingestion de gastéropodes terrestres porteurs de larves, mais aussi par leur cadavre, voire leurs sécrétions dans le milieu extérieur. Il existe des hôtes paraténiques. Le diagnostic de choix est une coproscopie (technique de Baermann) ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"