Le point Vétérinaire Rural n° 393 du 01/03/2019

REPRODUCTION

Article de synthèse

Céline Gaillard-Lardy

Health Initiative
Le Point Vétérinaire
11-15, quai de Dion-Bouton
92800 Puteaux

Cet article présente les recommandations issues de publications scientifiques et les pratiques sur le terrain lors de non-délivrance ou d’infection utérine post-partum.

Résumé

→ Une vaste enquête a été menée en Europe pour évaluer les pratiques des vétérinaires sur le terrain lors de rétention placentaire et d’infection utérine post-partum. Cet article, fondé sur les travaux réalisés dans le cadre d’une thèse vétérinaire, rappelle, par le biais d’une revue bibliographique, les connaissances en matière d’étiologie, de propédeutique et de traitement, puis compare les recommandations avec les pratiques sur le terrain. Si certains sujets font l’objet de controverses chez les auteurs (utilité des prostaglandines lors d’endométrite, par exemple), d’autres recommandations sont clairement établies, comme l’inefficacité de la délivrance manuelle. Sur le terrain, des différences sont pourtant constatées entre les pratiques et les recommandations.

Summary

Placental retention and postpartum uterine infection: recommendations and practices in the field compared

→ An extensive survey was conducted in Europe to assess veterinary practices in the field during placental retention and postpartum uterine infections. This article, which is based on the work done in the context of a veterinary thesis, recalls using a literature review, the aetiology, propaedeutics and treatment for these disorders. Recommendations are then compared with the practices used in the field. While some topics are controversial among authors, such as use of prostaglandins for endometritis, other recommendations are clearly established, such as the ineffectiveness of manual expulsion of the placenta. However, there are differences between practices used in the field and recommendations.

Key words

Endometritis, delivery, puerperal metritis, treatment, recommendations
Les complications gynécologiques post-partum (rétention placentaire, métrite puerpérale, endométrite) peuvent avoir des conséquences lourdes sur les performances de reproduction des vaches (retard d’involution, infécondité, infertilité, entre autres), voire sur leur avenir reproducteur (réforme).Cet article vise à comparer les recommandations concernant la conduite à tenir lors de rétention placentaire, de métrite puerpérale et d’endométrite avec les habitudes des praticiens, révélées grâce à un questionnaire dans le cadre d’une étude européenne [10].REVUE DES CONNAISSANCES1. La non-délivrance Définition La non-délivrance ou rétention placentaire est définie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"