Le point Vétérinaire Rural n° 389 du 01/10/2018

VIROLOGIE

Article original

Lorraine Bourgasser*, Julie Petermann**, Christophe Tholoniat***, Barbara Dufour****, Yves Millemann*****


*Clinique vétérinaire des Trois Clochers
27, avenue de Normandie
35420 Louvigné-du-Désert
lobourgasser@gmail.com
**GDMA 36 (groupement de défense contre
les maladies des animaux de l’Indre)
4, rue Robert Mallet-Stevens
36000 Châteauroux
***GDMA 36 (groupement de défense contre
les maladies des animaux de l’Indre)
4, rue Robert Mallet-Stevens
36000 Châteauroux
****GDMA 36 (groupement de défense contre
les maladies des animaux de l’Indre)
4, rue Robert Mallet-Stevens
36000 Châteauroux
*****École nationale vétérinaire d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
******École nationale vétérinaire d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

Depuis 5 ans, le groupement de défense sanitaire de l’Indre effectue une surveillance sérologique des troupeaux, en s’adaptant à un cheptel majoritairement allaitant.

Résumé

→ L’infection des bovins par le virus de la diarrhée virale bovine provoque de graves répercussions économiques. En France, des initiatives locales permettent d’organiser la lutte sur le plan régional ou départemental. Depuis 2012, l’Indre, département à dominance allaitante, a mis en place une surveillance sérologique des troupeaux par analyse de mélange au cours des opérations de prophylaxie, dans un premier temps sur une partie des animaux et, depuis 2015, sur l’ensemble des bovins de 24 à 48 mois. L’objectif est de pouvoir, à terme, attribuer un statut “BVD : bovin non IPI” sur la base de contrôles collectifs en élevage allaitant, à l’instar de ce qui se fait en cheptel laitier.

Summary

An example of “BVD: non-PI cattle” status and suckler cattle herd monitoring in the department of Indre

→ The infection of cattle with bovine viral diarrhoea virus has serious economic repercussions. In France, local initiatives make it possible to organize management of this infection at a regional or departmental level. Herd serological screening has been implemented in the Indre department, a predominantly beef cattle area, since 2012. Analysis of a mixed sample collected during prophylaxis operations was performed initially on some cattle from 24 to 48 months of age and, since 2015, on the whole herd. The objective is to eventually be able to assign a “BVD: non-PI bovine” status on the basis of collective analysis in suckling cattle, as is done in dairy cattle.

Key words

BVD, management protocol, serology, collective analysis, Indre, non-PI status
Le syndrome diarrhée virale bovine/maladie des muqueuses est la conséquence d’une infection par le virus de la diarrhée virale bovine (BVDV) du genre Pestivirus, appartenant à la famille des Flaviviridae. Ce virus existe sous forme de plusieurs génotypes dont les principaux sont le 1 et le 2. Ces génotypes sont eux-mêmes divisés en deux biotypes : l’un dit cytopathogène et responsable de troubles cliniques et subcliniques associés à la diarrhée virale bovine, l’autre dit non cytopathogène à l’origine de la maladie des ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"