Le point Vétérinaire n° 386 du 01/06/2018

ÉTUDES VACCINALES

Recherche

EN BREF

La pathogénie de la néosporose ovine est mal comprise, mais diffère par rapport aux bovins : une infection en milieu de gestation provoque une flambée d’avortements ou la naissance d’agneaux faibles. L’effet de différentes doses et voies d’infection expérimentale vient d’être étudié. Par exemple, 105 tachyzoïtes par voie intraveineuse à 90 jours de gestation suffisent à provoquer 100 % d’avortements et une transmission verticale (le cerveau de l’agneau est infecté). Sanchez-Sanchez R et coll. (Espagne). Vet. Res. 2018;49:42.
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"