Le point Vétérinaire n° 385 du 01/05/2018

VACCINOLOGIE

Recherche

En bref

Les chercheurs s’intéressent à la moindre réponse vaccinale des femelles, qui peut conduire à des déceptions sur l’efficacité d’un vaccin, les études étant conduites chez des mâles. Par exemple à la faveur d’études sur les vaccins contre Fasciola hepatica, ce biais est mis en évidence (il est lié à l’adjuvant). Wesolowska A et coll. (Pologne). Vet. Parasitol. 2018 ; 255 : 91-96.

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"