Le point Vétérinaire Rural n° 384 du 01/04/2018

VIROSES BOVINES À NOTIFICATION OBLIGATOIRE

Article de synthèse

Claude Saegerman*, Stéphane Bertagnoli**, Gilles Meyer***, Jean-Pierre Ganière****, Philippe Caufour*****, Kris De Clercq******, Philippe Jacquiet*******, Claire Hautefeuille********, Florence Etoré*********, Jordi Casal**********


* Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
*** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
**** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
***** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
****** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
******* Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort
********Unité d’évaluation des risques liés à la santé,
à l’alimentation et au bien-être des animaux,
Anses, Maisons-Alfort
claude.saegerman@uliege.be
*********Unité d’évaluation des risques liés à la santé,
à l’alimentation et au bien-être des animaux,
Anses, Maisons-Alfort
claude.saegerman@uliege.be
********** Membres experts du groupe
de travail “Dermatose nodulaire contagieuse”
auprès de l’Anses, Maisons-Alfort

Avec plus de 3 000 foyers de dermatose nodulaire contagieuse enregistrés ces quatre dernières années dans le système de notification des maladies animales de l’Union européenne, le risque d’introduction de cette affection en France mérite d’être envisagé.

Résumé

→ Le risque d’introduction de la dermatose nodulaire contagieuse en France est abordé à la suite des travaux d’un comité d’experts auprès de l’Anses. Cette maladie virale vectorielle transfrontalière est hautement contagieuse chez les bovins. Après Chypre et la Grèce, elle s’est rapidement propagée dans les Balkans en 2016. La transmission indirecte par des vecteurs prédomine à faible distance. Celle entre troupeaux éloignés et entre pays s’effectue généralement via des mouvements de bovins infectés ou des vecteurs accompagnant des camions à bestiaux. Même si les probabilités d’introduction ont été estimées “extrêmement faibles à faibles” dans le contexte 2017, les mesures de précaution pour le commerce d’animaux vivants originaires de la zone à risque sont cruciales pour les pays indemnes.

Summary

The risk of the introduction of lumpy skin disease into France

→ The risk of introducing lumpy skin disease into France is discussed following the work of a committee of experts at ANSES (French Agency for Food, Environmental and Occupational Health & Safety). This cross-border vector-borne viral disease is highly contagious in cattle. After being introduced into Cyprus and Greece, the disease spread rapidly throughout the Balkans in 2016. It is predominately spread by Indirect vector transmission over short distances. Spread between distant herds and between countries is generally carried out via movement of infected cattle or via vectors accompanying livestock trucks. Precautionary measures for trade in live animals originating from at-risk areas are crucial for disease-free countries, even though the statistical probability of introduction have been estimated as « extremely low to low » in the 2017 context.

Key words

Lumpy skin disease, nodular contagious dermatosis, notification, Balkans, vector, stomox, epidemiology, probability
La dermatose nodulaire contagieuse (DNC) est une maladie transfrontalière(1) hautement contagieuse chez les bovins. Elle induit des pertes économiques importantes [7]. Pour cette raison, elle figure dans la liste des maladies à déclarer à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et fait partie des affections dont la notification à la Commission européenne et aux États membres est obligatoire (directive 82/894/EEC, décision 89/162/EEC). Elle est également classée comme un danger sanitaire de première catégorie en France [4]. Un bilan de ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"