Le point Vétérinaire n° 384 du 01/04/2018

Dossier

Lors d’incendie chez des particuliers, les chiens et les chats peuvent se retrouver tout aussi exposés que leurs propriétaires. Lorsqu’ils parviennent à s’échapper ou que les pompiers réussissent à les sortir vivants de ce piège, leur prise en charge doit alors être la plus précoce et la plus adaptée possible. Comme pour les personnes, l’extension des brûlures et l’intoxication au monoxyde de carbone sont les principaux risques. Refroidir les plaies, sans entraîner d’hypothermie, et apporter de l’oxygène sont donc les premiers ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"