Pratique vétérinaire rural_Hors Série n° 017 du 01/01/2017

ANTIBIOTHÉRAPIE

Traitement, prévention

Olivier Debaere

Direction générale de l’alimentation
251, rue de Vaugirard
75732 Paris Cedex 15

En 2012, la France a mis en place une politique de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire. Après un premier plan ÉcoAntibio qui a permis d’atteindre les objectifs fixés, un deuxième vient d’être lancé.

Résumé

→ En 2012, la France a mis en place un programme national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire : le plan ÉcoAntibio. Ce plan est piloté par le ministère de l’Agriculture, en lien étroit avec la profession vétérinaire et les éleveurs. Le premier plan, d’une durée de cinq ans, s’est terminé fin 2016. Les résultats sont satisfaisants en termes de réduction de l’utilisation des antibiotiques et d’évolution des pratiques. Le deuxième plan ÉcoAntibio vient d’être lancé. Il comporte moins d’actions que le précédent et l’accent est mis sur les solutions alternatives et les mesures incitatives. Il vise à consolider les premiers bons résultats obtenus et à maintenir la dynamique des parties prenantes.

Summary

EcoAntibio plans : results and future perspectives

→ In 2012, France set up a national program, the EcoAntibio plan, to reduce the risks of antimicrobial resistance in veterinary medicine. This plan is managed by the Ministry of Agriculture, in close association with the veterinary profession and farmers. The first five-year plan was completed in late 2016. The results are satisfactory in terms of reducing the use of antibiotics and modification of practices. The second EcoAntibio plan has just been launched. It includes fewer actions than the previous one with the emphasis on alternative solutions and incentives. It aims to consolidate the good results obtained during the first plan and to maintain the motivation of all parties involved.

Key words

Antibiotic resistance, antibiotic, veterinarian, farmer
La lutte contre l’antibiorésistance constitue un défi majeur et mondial de santé publique du XXIe siècle, y compris pour la santé et le bien-être animal et la sécurité alimentaire.Les bactéries pathogènes sont en grande partie communes à l’homme et à l’animal. Les familles d’antibiotiques utilisées en médecine vétérinaire sont identiques à celles de la médecine humaine. C’est pourquoi la lutte contre l’antibiorésistance est un défi à relever sous une approche : « Une seule santé, une seule planète. » PLAN ÉCOANTIBIO : CONTEXTE ET PRINCIPES 1. Contexte sanitaire ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial expert rural cette année ?
Identifiez-vous

Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"