La chirurgie en pratique rurale - Ma revue n° 019 du 01/01/2019 - Le Point Vétérinaire.fr
Ma revue n° 019 du 01/01/2019

Éditorial

Auteur(s) : Sylvie Chastant-Maillard

Fonctions : Reproduction
UMR 1225 IHAP, Inra-ENVT
23, chemin des Capelles, 31076 ToulouseMembre de la commission « vaches
laitières » de la SNGTV
s.chastant@envt.fr

Dix ans se sont écoulés depuis le dernier numéro spécial consacré à la chirurgie des bovins… Mais que peut-il bien y avoir de nouveau à raconter ? Un peu comme en physiologie et en anatomie, beaucoup pensent que tout existe en matière de techniques de chirurgie des ruminants et que rien ne bouge. Ce numéro spécial illustre bien l’inexactitude de cette croyance.

En phase préopératoire, l’échographie, sortie depuis longtemps du domaine génital, permet de choisir ou non l’option chirurgicale. En matière d’anesthésie, la rachianesthésie, faisant désormais partie du domaine courant, en est au stade des raffinements techniques.

Des procédures inventées sont présentées par leurs auteurs, telles les mammectomies par ligatures vasculaires ou l’anastomose vésico-préputiale, en cas d’urolithiase chez les petits ruminants. La cœlioscopie est sur le terrain, en France, pour le traitement des déplacements de caillette. Même en reproduction, une alternative à la traditionnelle vasectomie est proposée. Un point est également fait sur l’abord chirurgical d’une nouvelle maladie, le syndrome jéjunal hémorragique.

En phase postopératoire, la technique éprouvée du plâtre est améliorée par l’ajout de broches transfixantes, tandis que l’ergonomie de l’ancestrale attelle de Thomas a été repensée et les veaux amputés ont même droit à une prothèse (dans 10 ans, pourrons-nous désigner sur mesure les prothèses des veaux grâce aux imprimantes 3D, comme en médecine humaine ?) ; la mesure des angles articulaires (goniométrie), technique importée de l’orthopédie humaine, est proposée ici chez le veau, pour lequel il est aussi question des interventions orthopédiques les plus fréquentes (ténotomie et traitement de l’arthrite).

La logistique périchirurgicale n’a pas été oubliée, avec les aspects très pratiques – limite MacGyver ! – de la conception d’une structure d’hospitalisation et de chirurgie rurales au cabinet et, moins glamour, les points de vigilance pour éviter la mise en cause de sa responsabilité civile professionnelle.

Bref, des nouveautés, du pratique et du classique, pour revenir aux bases supposées acquises, le tout pour que chacun y trouve de quoi se stimuler et progresser dans sa pratique quotidienne.

Je salue la persévérance et la ténacité de Céline Gaillard-Lardy, coordinatrice de ce numéro, et je remercie l’ensemble des auteurs, pour avoir trouvé le temps d’y contribuer en partageant leur enthousiasme et leur énergie pour la pratique rurale.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Remerciements

Céline Gaillard-Lardy et toute la rédaction du Point Vétérinaire remercie chaleureusement Sylvie Chastant-Maillard pour avoir contribué à la coordination et à la relecture des articles de ce numéro, avec enthousiasme et dynamisme, ainsi que l’ensemble des auteurs qui, en dépit d’emplois du temps déjà denses, s’y sont investis avec passion :

Jocelyn Amiot, Calixte Bayrou, Guillaume Belbis, Arnaud Bohy, Hélène Casalta, Sylvie Chastant-Maillard, Aurélie Dailledouzz, Franck Dapremont, Thomas Delost, Salem Djebala, Vincent Doré, Léa Dufour, Justine Eppe, Anthony Fargeot, Baudouin Felten, Marion Fusellier-Tesson, Mélissandre Géraud, Linde Gille, Benjamin Girard, Édouard Grosbois, Florian Guigui, Nicolas Herman, Vincent Herry, Catherine Lutz, Renaud Maillard, Nicolas Masset, Marion Pierron, Vincent Plassard, Xavier Quentin, Bérangère Ravary-Plumioën, Philippe Salvé, Arnaud Sartelet, Nancy Savoye, Philippe Tartera, Gwenola Touzot-Jourde, Corinne Van Leeuw, Ricardo Videla.

Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr