Pratique vétérinaire rural_Hors Série n° 019 du 01/01/2019

MAMELLE

Appareil génito-urinaire

Bérangère Ravary-Plumioën*, Vincent Plassard**


*Hospitalisation grands animaux
Pathologie des animaux de production
École nationale vétérinaire d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex

Le contrôle d’une lactation anormale chez la chèvre de compagnie peut se révéler difficile et nécessiter une mammectomie par ligatures vasculaires.

Résumé

→ Les vétérinaires praticiens sont parfois confrontés à des lactations anormales chez des chèvres élevées comme animaux de compagnie. Il convient alors de tarir la chèvre, pour son confort et la tranquillité de ses propriétaires. Toutefois, les mesures médicales associées à des mesures alimentaires ne sont pas toujours efficaces. Outre la mammectomie par exérèse chirurgicale du pis, intervention longue et associée à un risque hémorragique important, la lactation peut être supprimée en ayant recours à des ligatures de la vascularisation mammaire, intervention plus facile et plus rapide. Chez la chèvre, cela s’effectue uniquement par voie externe (contrairement à la vache), par une ligature des vaisseaux en régions inguinale, ventrale et périnéale. Dans un premier temps, l’artère et la veine mammaires (ou honteuses externes) sont ligaturées, puis sectionnées au niveau de chacun des deux anneaux inguinaux superficiels, par un abord entre la mamelle et la cuisse. La lumière de chacune des deux veines épigastriques caudales superficielles (ou veines mammaires craniales) est ensuite oblitérée par la pose d’une ligature transcutanée, juste en avant de la mamelle. Enfin, une ligature transcutanée est posée en région périnéale. En supprimant ainsi l’apport vasculaire de la glande mammaire, le parenchyme mammaire s’atrophie lentement, conduisant à un tarissement progressif de la chèvre en lactation.

Summary

Management of abnormal lactation syndrome in goats by vascular ligations of the udder

→ Veterinary practitioners are sometimes confronted with abnormal lactation in goats kept as companion animals. The goat should be dried off for the animal’s comfort and the owner’s peace of mind. However, medical treatment associated with dietary measures are not always effective. Lactation can be suppressed by surgical excision of the udder (mastectomy), which is a long intervention associated with a significant risk of bleeding. Lactation can also be suppressed by ligating the mammary vasculature, which is an easier and faster intervention. The procedure involves ligating only the external vasculature in goats (unlike in cows) with ligation of the vessels in the inguinal, ventral and perineal regions. Initially, the mammary artery and vein (or external pudendal) are ligated, then severed at each of the two superficial inguinal rings using an approach between the udder and the thigh. The two superficial caudal epigastric veins (or cranial mammary veins) are then obliterated by transcutaneous ligation just in front of the udder. Finally, a transcutaneous ligation is placed in the perineal region. By suppressing the vascular supply to the mammary gland, the mammary parenchyma atrophies slowly, leading to gradual drying off of the lactating goat.

Key words

Udder, ligature, abnormal lactation, goat, small ruminant.
Chez les petits ruminants, certaines affections de la mamelle, telles que les mammites gangreneuses, chroniques suppurées ou abcédées et, plus rarement, les tumeurs (fibrome, carcinome, adénocarninome) nécessitent l’ablation chirurgicale de la mamelle pour la survie de la femelle [15, 20].Outre ces affections, les vétérinaires sont parfois confrontés à des troubles de la lactation chez des chèvres (non gestantes au préalable) élevées par des particuliers comme animaux de compagnie [3, 17, 21, 23, 25, 26]. Les propriétaires ne pouvant traire quotidiennement ...

Accès réservé
Vous avez acheté le numéro spécial expert rural cette année ?
Identifiez-vous

Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK