Le Point Vétérinaire n° 407 du 01/07/2020

NÉONATALOGIE

Dossier

Sylvie Chastant*, Hanna Mila**, Karine Reynaud***


*(Dipl. ECAR)
**NeoCare, ENV de Toulouse
23, chemin des Capelles, 31000 Toulouse
sylvie.chastant@envt.fr
***NeoCare, ENV de Toulouse
23, chemin des Capelles, 31000 Toulouse
****Inrae, CNRS, université de Tours,
IFCE, PRC, Nouzilly

L’allaitement artificiel est parfois la seule solution pour assurer la survie des nouveau-nés puis la maîtrise optimale de leur croissance. Un sondage orogastrique peut se révéler nécessaire.

Résumé

Un défaut d’allaitement des nouveau-nés impose une alimentation assistée qui, lorsque le biberon ne suffit pas, passe par la pose d’une sonde orogastrique. Elle peut être mise en place dès la naissance, en cas de troubles de la succion, de portée nombreuse ou pour gérer les quantités distribuées. La quantité de lait administrée ne doit pas dépasser le volume de l’estomac. Le protocole comporte plusieurs étapes : après avoir mesuré la longueur de la sonde à introduire, remplir l’espace mort après le branchement de la seringue, préparer le lait à 37 °C, bien positionner en décubitus sternal le chiot ou le chaton, vérifier la position intrastomachale de la sonde, administrer en une à deux minutes et retirer lentement la sonde sans vider l’espace mort. Ensuite, les jeunes sont laissés avec la mère et la défécation est stimulée. Un suivi de la prise de poids permet d’adapter, au cas par cas, les quantités de lait administrées.

Summary

Placement of an orogastric tube in a very young animal

Insertion of an orogastric tube is necessary when assisted feeding is required for neonates due to suckling failure and when bottle-feeding is insufficient. The orogastric tube can be put in place from birth in cases of sucking problems, large litters or to manage the quantity of milk distributed. The quantity of milk administered should not exceed the volume of the stomach. The protocol consists of several steps : the length of the tube to be inserted is measured, the dead space after connecting the syringe is filled, the milk is prepared at 37 °C, the puppy or kitten is well positioned in sternal decubitus, the position of the tube is checked to ensure it is within the stomach, the milk is administered in one to two minutes and the tube is slowly removed without emptying the dead space. The young are then left with the mother for stimulation of defecation. The animal’s weight gain is monitored, and the amount of milk administered is adjusted on a caseby-case basis.

Key words

Artificial suckling, orogastric catherization, suckling defect, puppy, kitten
La tétée est un acte réflexe qui permet au nouveau-né de s’alimenter. Ce processus est donc indispensable à sa survie. Cependant, certains mécanismes qui sous-tendent ce comportement primordial sont parfois déficients. Il convient de les suppléer par une administration forcée qui doit rester atraumatique, via la pose d’une sonde orogastrique. En période néonatale, ce type d’administration par voie orale a essentiellement pour objectif d’assurer les apports nutritionnels. Au cours des douze premières heures de vie, il s’agit également de fournir ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK