Le Point Vétérinaire n° 407 du 01/07/2020

ONCOLOGIE

Recherche

EN BREF

Des vétérinaires chinois et un américain ont collaboré affin d’étudier le potentiel inhibiteur de l’ivermectine, un agent antiparasitaire, sur le développement des tumeurs mammaires canines d’après les informations déjà établies en oncologie humaine (cancer du côlon et du sein, glioblastome). Cette étude inédite a consisté à évaluer l’effet antitumoral de cette molécule au sein de cellules mammaires tumorales de chien cultivées in vitro et dans des modèles de xénogreffes de telles tumeurs. Les effets sont prometteurs : l’ivermectine inhibe la croissance ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK