Le Point Vétérinaire n° 406 du 01/06/2020

GÉRIATRIE

Dossier

Ludivine Jacquemin-Bietrix

(DU rhumatologie du sujet âgé,
DIU kinésithérapie
et réhabilitation gériatriques)
Clinique vétérinaire de l’Arche
192, avenue de Romans
26 000 Valence

Le concept de fragilité existe depuis 1968 et n’a commencé à constituer un domaine de recherche que depuis une vingtaine d’années, domaine actuellement en vive expansion. La gérontoprévention vétérinaire s’inspire des données de la médecine humaine.

Résumé

→ Le vieillissement est un phénomène physiologique qui touche la fonction locomotrice dans son ensemble. Il engendre une perte des capacités fonctionnelles de l’individu, ce qui le rend plus vulnérable aux événements source de stress. Cet état de vulnérabilité a donné lieu à la définition du “syndrome de fragilité”. En gériatrie, le repérage systématique des sujets fragiles trouve son intérêt dans le fait que cet état est potentiellement réversible, dès lors que les déterminants de la fragilité sont pris en charge. En augmentant la quantité de réserves fonctionnelles de l’individu, la rééducation fonctionnelle, appelée dans ce contexte “réhabilitation gériatrique”, est indispensable pour préserver la qualité et le confort de vie.

Summary

Measures for prevention of ageing and functional rehabilitation in dogs

→ Aging is a physiological phenomenon that affects locomotor function as a whole. It leads to a loss of functional ability, making the individual more vulnerable to stressful events. This state of vulnerability is defined as “frailty syndrome”. The systematic identification of frail subjects in geriatrics is important because this state is potentially reversible once the determinants of frailty are addressed. Functional re-education, called in this context “geriatric rehabilitation”, to increase the quantity of the individual’s functional reserves, is essential to preserve the animal’s quality of life and comfort.

Key words

Ageing, frailty, prevention, functional re-education, physiotherapy
Les soins apportés aux animaux de compagnie, ainsi que la médicalisation croissante et toujours plus performante, augmentent petit à petit leur espérance de vie. Ainsi, à l’instar du phénomène observé dans la population humaine mondiale, ces animaux vivent fréquemment leurs dernières années avec une maladie chronique, ou dans un état de vieillissement avancé. Aussi, les techniques de physiothérapie et de rééducation fonctionnelle s’imposent de plus en plus comme des moyens de préservation de la qualité et du confort de vie ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK