Le Point Vétérinaire expert canin n° 404 du 01/04/2020

NEUROLOGIE

Article de synthèse

Pierre Guigo*, Maureen Lazard**, Marine Lafarge***, Marion Fusellier****


*Service d’imagerie médicale
**Service d’imagerie médicale
***Service de chirurgie
Oniris, Atlanpôle de La Chantrerie
44300 Nantes
pierre.guigo@oniris-nantes.fr
****Service d’imagerie médicale

La spondylodiscite, bien connue chez le chien, est rare chez le chat. Ce cas original illustre la prise en charge diagnostique et thérapeutique de cette affection.

Résumé

→ Une chatte maine coon stérilisée, âgée de 10 ans, est présentée pour une ataxie et une faiblesse des membres pelviens qui évoluent depuis trois semaines. Les examens d’imagerie permettent de diagnostiquer une spondylodiscite centrée sur l’espace intervertébral L1-L2. L’agent infectieux en cause n’est pas identifié en raison de l’inaccessibilité des lésions. Un traitement symptomatique et antibiotique probabiliste permet la disparition des signes cliniques. Ce cas est singulier car la spondylodiscite est une affection très rare chez le chat. Seuls quelques cas sont recensés dans les publications. Cet article illustre la prise en charge diagnostique et thérapeutique des spondylodiscites chez les carnivores domestiques, tout en mettant en évidence les particularités de cette affection chez le chat.

Summary

Discospondylitis in a maine coon cat

→ A ten-year-old neutered female maine coon cat was presented for ataxia and pelvic limb weakness of three weeks duration. Lumbar spinal imaging led to a diagnosis of discospondylitis centered on L1-L2 intervertebral disc space. Infectious pathogens could not be identified due to the deep localization of the lesion. The cat was treated with antibiotics (amoxicilline and clavulanic acid), meloxicam and tramadol and quickly resumed a normal gait. Feline discospondylitis is a rare condition and has not been much described so far. This case report depicts the diagnostic and therapeutic approach to discospondylitis in feline and canine patients and focuses on cats’ specificities.

Key words

Spondylodiscitis, spine, cat, ataxia, magnetic resonance imaging
Si la spondylodiscite est une affection du rachis bien documentée et relativement répandue chez le chien, elle est en revanche rarissime chez le chat. Face au faible nombre de cas décrits, la conduite diagnostique et thérapeutique ne fait pas l’objet d’un consensus. Néanmoins, elle peut être adaptée au chat, d’après la prise en charge connue dans l’espèce canine, selon plusieurs critères. CAS CLINIQUE 1. Anamnèse et commémoratifsUne chatte maine coon stérilisée, âgée de 10 ans, est référée pour l’exploration d’une ataxie et ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK