Le Point Vétérinaire expert canin n° 403 du 01/03/2020

ORTHOPÉDIE

Cas clinique

Alexandre Thibault*, Philippe Haudiquet**


*Clinique vétérinaire VetRef
7, rue James Watt
49070 Angers Beaucouzé
clinique@vetref.fr

Les dysplasies précoces des hanches sont désormais couramment traitées par la pose de prothèses qui assurent un confort de vie proche de la normale. Comme pour toute chirurgie, des complications existent qui peuvent, elles aussi, être corrigées.

La luxation constitue l’une des principales complications de la pose d’une prothèse totale de hanche, en raison des facteurs de risque liés à l’animal (sévère laxité préopératoire, capsule articulaire lâche ou rompue, etc.), des difficultés d’implantation de la cupule (entraînant un angle latéral d’ouverture anormal) ou de la tige fémorale, ainsi que des choix du chirurgien concernant les dimensions de la prothèse (diamètre de la tête fémorale, taille du col ou de la cupule) qui ont notamment une influence sur ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK