Le Point Vétérinaire n° 402 du 01/01/2020

Dossier

Physiologie hépatique et signes cliniques des affections parenchymateusesÉlisabeth Robin, Harriet Hahn→ La connaissance des prédispositions raciales est nécessaire avant d’aborder la démarche diagnostique. Ainsi, le shar pei et l’abyssin sont prédisposés à l’amyloïdose, le labrador, le dobermann, le cocker ou le springer anglais aux affections hépatiques chroniques. → La palpation du foie est très informative : un foie de petite taille peut orienter, selon les commémoratifs, vers une malformation congénitale, ou une cirrhose par exemple, tandis qu’une hépatomégalie évoque plutôt une maladie de surcharge, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK