Le Point Vétérinaire n° 397 du 01/07/2019

En 10 Étapes

Margot Grebert*, Cathy Trumel**


*Équipe de biologie médicale-histologie,
Crefre, université de Toulouse, Inserm-UPS-ENVT
23, chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 03

La préparation du culot urinaire doit être rapide et standardisée. Sa lecture permet ensuite d’identifier plusieurs éléments tels que les cellules, les cylindres, les cristaux et d’éventuels agents contaminants ou infectieux.

L’examen microscopique du sédiment urinaire constitue une partie essentielle de l’analyse d’urine conventionnelle. Il permet de détecter des signes de saignement, une inflammation ou une infection, une atteinte rénale, ou encore des éléments reflétant les conditions physico-­chimiques du milieu. Cette étape complète l’évaluation macroscopique et biochimique des urines, ainsi que la mesure de la densité urinaire, et permet d’interpréter et d’expliquer certaines anomalies détectées lors des étapes précédentes. Par exemple, lorsque la bandelette indique une protéinurie, un culot actif, caractérisé par ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK