Le point Vétérinaire n° 395 du 01/05/2019

CHIRURGIE

Dossier

Jean Bassanino*, Maeva Lemoule**


*Centre hospitalier vétérinaire Pommery
226, boulevard Pommery
51100 Reims

La mise en place d’un drain thoracique nécessite peu de matériel et se révèle très utile pour traiter des affections thoraciques, comme l’épanchement pleural.

La mise en place d’un drain thoracique doit être envisagée lors de la présence d’air ou de liquide dans la cavité pleurale, ou en phase postopératoire d’une chirurgie thoracique, afin de restaurer le vide pleural et de prévenir l’accumulation de fluide. Grâce à la mise en place d’un système de drainage actif, les fluides produits peuvent être quantifiés. Le drainage peut être réalisé de manière intermittente (trois à quatre fois par jour au minimum) à l’aide d’une seringue : celle-ci est ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"