Le point Vétérinaire Canin n° 395 du 01/05/2019

MEDECINE INTERNE

Cas clinique

Marion François*, François Serres**


*Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Autrefois cantonnée au sud de l’Europe, la leishmaniose viscérale doit maintenant être incluse dans le diagnostic différentiel des affections inflammatoires à atteinte multi-organique chez le chien, sur tout le continent.

Une chienne bouledogue anglais non stérilisée, âgée de 11 mois, est présentée pour l’évaluation complémentaire d’une diarrhée marquée, associée à une hyperthermie, apparue plus de 1 mois auparavant. L’animal a été adopté à l’âge de 4 mois, ses antécédents sont inconnus (aucun voyage rapporté en dehors du nord de la France). Un bilan hématologique et biochimique réalisé par le vétérinaire traitant a identifié une anémie, une leucopénie et une hypoalbuminémie/hyperglobulinémie. Aucune réponse n’a été observée à un traitement de métronidazole, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK
A ne pas manquer
  • Formation : découvrez les programmes e-learning "Anesthésie : bien se préparer pour bien la gérer" et "L’Epanchement thoracique dans tous ses états"