Le Point Vétérinaire expert canin n° 395 du 01/05/2019

MEDECINE INTERNE

Cas clinique

Marion François*, François Serres**


*Oncovet
Avenue Paul-Langevin
59650 Villeneuve-d’Ascq

Autrefois cantonnée au sud de l’Europe, la leishmaniose viscérale doit maintenant être incluse dans le diagnostic différentiel des affections inflammatoires à atteinte multi-organique chez le chien, sur tout le continent.

Une chienne bouledogue anglais non stérilisée, âgée de 11 mois, est présentée pour l’évaluation complémentaire d’une diarrhée marquée, associée à une hyperthermie, apparue plus de 1 mois auparavant. L’animal a été adopté à l’âge de 4 mois, ses antécédents sont inconnus (aucun voyage rapporté en dehors du nord de la France). Un bilan hématologique et biochimique réalisé par le vétérinaire traitant a identifié une anémie, une leucopénie et une hypoalbuminémie/hyperglobulinémie. Aucune réponse n’a été observée à un traitement de métronidazole, ...

Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la référence scientifique pour la formation en canine et rurale.
Abonné au Point Vétérinaire, retrouvez votre revue dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK